Accueil > Actualités > Un virus toujours sans vaccin : l’antisémitisme

Un virus toujours sans vaccin : l’antisémitisme

lundi 9 août 2021, par François

Pancarte antisémite pendant la manifestation du 7 août 2021 à Metz
copie twitter

C’est l’antisémitisme le plus direct qui s’est affiché dans la manifestation de Metz le samedi 7 août. Une grande pancarte énumérait une douzaine de noms de personnalités connues pour leur origine juive, autour de la question : MAIS QUI ? Cette question est devenue, suite à l’interview d’un général signataire du récent appel factieux, l’expression à la mode pour désigner de façon apparemment masquée la désignation du mythique « lobby juif ». On constate une fois de plus que les thèmes séculaires et récurrents de l’antisémitisme imprègnent toujours une partie de la société.

On a déjà pu constater dans les manifestations actuelles sur la situation sanitaire et la vaccination des expressions extrêmement hétéroclites : Le MRAP a condamné les comparaisons indécentes entre certaines mesures contraignantes et le drame monstrueux de l’holocauste, et à chaque fois fait les signalements nécessaires.

La personne qui défile avec ce panneau est parfaitement identifiée : il s’agit d’une ancienne candidate du Front National et ancienne chef de cabinet de Louis Aliot. Ce parti, devenu depuis Rassemblement National, ne peut faire oublier qu’il s’est structurellement construit sur le prolongement des courants racistes et antisémites présents dans la société française.

Bien sûr, le MRAP a déjà pris ses dispositions pour faire un signalement et donner à cet événement toutes les suites judiciaires nécessaires.