Accueil > Le MRAP > Les échos des Comités Locaux > Tags négationistes à Oradour sur Glane

Tags négationistes à Oradour sur Glane

mercredi 26 août 2020, par François

Le MRAP Limoges-Haute-Vienne a appris avec consternation que des inscriptions niant les effroyables forfaits du nazisme ont été découvertes, vendredi après-midi, sur un mur du Centre de la Mémoire d’Oradour sur Glane, village martyr où plus de 600 villageois ont été froidement assassinés le 10 juin 1944 par l’occupant nazi. Le mot « martyr » a été tagué à la peinture blanche et remplacé par le terme « menteurs ».

Oradour sur Glane est une petite commune située à 22km à l’ouest de Limoges tristement et mondialement connu en raison de l’assassinat [1] de 642 personnes le 10 juin 1944 par l’occupant nazi.

Dès novembre 1944, il avait été décidé d’honorer la mémoire de ce village martyr en préservant les ruines laissées par les bourreaux SS afin qu’aucun salaud ne puisse dire « ça n’a pas existé ».

Puis l’année 1996 a vu la construction d’un centre de la mémoire à l’entrée des ruines du village martyr pour permettre aux visiteurs de comprendre la logique d’anéantissement de l’idéologie nazie.

C’est ce centre dédié aux victimes de cette idéologie de haine qui a été tagué le 21 août avec l’inscription « menteur, a quand la vérité ?  ».

Robert Hébras, dernier survivant de ce massacre, a déclaré : « C’est quelque chose qui me choque beaucoup. Ces personnes qui font cela et nous traitent de menteurs ! J’ai vécu le drame. Je sais très bien qui était devant moi, les soldats de la division das Reich ce 10 juin 1944 ! »

Dès le lendemain le MRAP Limoges a publié un communiqué (repris au niveau national) en rappelant que la falsification des forfaits de la seconde guerre mondiale ne constitue pas une opinion mais est un délit.

Par ailleurs, Robert Hébras, avec l’association « Oradour : Histoire, vigilance et réconciliation » a lancé une pétition

Portfolio


[1Après avoir assassiné 99 personnes à Tulles la division SS « das Reich » remontait vers le nord et s’est arrêté à Oradour pour perpétrer son sinistre forfait en tuant toute la population de ce paisible village. Seules 6 personnes ont réussi à y échapper