Accueil > Le MRAP > Les éditos > Edito de septembre 2020 : Rassemblons !

Edito de septembre 2020 : Rassemblons !

mardi 8 septembre 2020, par Pierre Mairat, co-président

Violences policières et contrôle aux faciès, représentation raciste dans Valeurs Actuelles, revue d’extrême droite, de Danièle Obono, élue de la République, assimilée à une esclave, appel au lynchage d’Anasse Kazib, militant syndicaliste par un cadre du RN, insultes et menaces à l’encontre d’élu.e.s, lieux de cultes tagués d’insultes islamophobes… pas une journée ne se passe sans que, ici ou là, le racisme distille son venin dans toutes les strates de notre société !
Le racisme tue !

Aujourd’hui et durant plusieurs semaines, quatorze accusés répondent devant la Cour d’Assises de Paris de crimes racistes d’une incroyable horreur.
Des violences policières tuent aux États-Unis mais également en France…
La vérité de la mort d’Adama Traoré doit être établie.
Ce racisme institutionnel participe d’une idéologie inégalitaire qui impacte notre société.

A Ychoux, un homme fut assassiné chez lui de cinq balles de fusil par son voisin qui juste avant de tirer, l’a traité d’« enculé de bicot ». Ce crime raciste est passé sous silence dans la plupart des médias. La « justice » a libéré le mis en examen en justifiant notamment sa décision par le fait que « la persistance exceptionnelle du trouble à l’ordre public n’est pas documentée ».
Le racisme pollue notre société !

Il exacerbe les tensions, il pollue le bien vivre ensemble et ses valeurs consubstantielles : la solidarité, la fraternité…
Les discriminations à l’embauche, au logement, à la culture ne sont ni éradiquées, ni même endiguées, tout au contraire !

La nécessité de se rassembler et de dire non au racisme, non aux discriminations, est vitale tant ils obstruent, par leur idéologie inégalitaire, le chemin de l’émancipation de notre société à laquelle nous aspirons.

Le MRAP, association qui a fêté l’année dernière son soixante-dixième anniversaire fidèle à ses principes qui lui sont chers et à ses engagements veut être le catalyseur de ces combats : combattre tous les racismes d’où qu’ils viennent et de quelques natures qu’ils soient, sans hiérarchiser les victimes, sans hiérarchiser les mémoires…, il affirme avec force le caractère universaliste de ses combats et sa volonté de rassembler.

Rassembler contre le racisme systémique qui exacerbe les tensions, participe au repli de certains n’ont jamais vu venir l’avenir que l’on leur a tant promis au nom des valeurs de notre république souvent exhibée comme une icône mais qui font souvent cruellement défaut.

Rassembler envers et contre quelquefois des différences d’approches des situations !
Plus nous affirmerons avec force nos principes et stigmatiserons les manquements constatés, plus nous pourrons débattre sereinement et rassembler sur le terrain et sur des bases claires, toutes les volontés antiracistes sans complaisance ni ostracisme.

Pierre Mairat