Accueil > Actualités > Attentat d’Istanbul : double-jeu d’Erdogan vis-à-vis de Daesh

Attentat d’Istanbul : double-jeu d’Erdogan vis-à-vis de Daesh

jeudi 30 juin 2016, par Maud

Le Président turc, R. Erdogan a joué aux apprentis sorciers, en entretenant une complicité criminelle avec Daesh pour lutter contre les Kurdes notamment pendant le siège de Kobané au Rojava (Kurdistan de Syrie). Des cellules terroristes parfaitement identifiées ont proliféré en toute impunité dans tout le pays comme celles qui ont commis l’horrible attentat à Ankara le 10 octobre 2015 contre la manifestation populaire pour la paix et la démocratie. Ce sont des victimes innocentes qui paient le prix de cette politique.

R. Erdogan mène une guerre contre son propre peuple, emprisonne et poursuit des journalistes, des intellectuels, des militants politiques et syndicaux, des défenseurs des droits humains, des élus. Il soutient les réseaux ultranationalistes turcs et encourage les pogroms à l’encontre des minorités. Cette politique qui conduit le pays au chaos ne peut que favoriser le terrorisme.

Le MRAP réaffirme son soutien aux forces démocratiques turques et kurdes qui paient un lourd tribu à leur engagement en faveur de la paix et de la démocratie.
La France a le devoir de cesser son soutien actif au gouvernement d’Erdogan, de défendre en Turquie comme ailleurs les libertés menacées et à s’engager dans une politique de rétablissement de la stabilité et de la paix dans toute la région, condition indispensable pour lutter contre le terrorisme.

Paris le 30 juin 2016